Vous devez certainement vous demander ce que l'on a décidé de faire de nos journées puisque nous avons renoncé au trek (on a bien fait car hier soir, on s'est encore ramassé une bonne saucée, ce qui me laissais imaginer nos têtes si on avait été en pleine montagne en train de monter une tente!...) Bref, pas de regrets.

Finalement, notre dernier plan est on ne peut plus simple. Comme l'ashram était complet (ouais, je sais, vous alllez me dire que les ashrams à Rishikesh c'est pas ce qui manque et qu'on avait qu'à aller frapper à un autre) Mais, un suis un peu Kapha je vous rappelle (et pour ceux qui croient que je suis passionnée par les jeux de construction avec des lamelles en bois, ils se trompent ça c'est Kapla) Bref, tout ça pour dire que Anand Prakash Ashram, moi j'aime bien et j'ai pas envie d'aller voir ailleurs. Alors, on a demandé s'il y avait la possibilité de venir la journée à l'ashram tout en trouvant un hôtel pas loin pour dormir.

Et là, la fille de l'accueil a téléphoné à un hôtel tout proche. Pour y aller depuis l'ashram, c'est simple: à gauche, à gauche, à gauche.

Pour vous dire, de la chambre d'hôtel, on entend la cloche de l'ashram qui sonne 5h du matin.

Donc on est presque à l'ashram (même si le ressenti n'est pas du tout le même) et on profite de la méditation, des cours de yoga et des repas.

Hier soir, après la pluie nous avons chanté des kirtans (chants de mantras) regroupés autour du chanteur et joueur d'harmonium indien.

Pendant une heure, tapant dans nos mains et chantant (ça ressemblait un peu à nos soirées de colo sans le feu de camp et la guitare et les chamalows) nous nous sommes laissés envouter par la puissance des mantras, du rythme et des mélodies.

Si bien que dans ce lieu, tous réunis autour du chant, on sentait monter une joie immense et spontanée: Ananda

Je suis repartie à l'hôtel le sourire aux lèvres.