nathalindia

03 janvier 2018

Au top

Ce matin, 6h.  Les rues de Tiruvanamalai sont encore calmes et le vendeur de chaï n'a pas encore sorti les chaises dans la rue, mais sa marmite fume déjà. Dharma et moi sommes ses premières clientes de la journée.

Notre chaï avalé, nous traversons l'ashram et il est 6h15 quand nous passons la grille menant au chemin. Car, oui, ce matin, nous partons pour l'ascencion de la montagne sacrée. Arunachala nous voilà!

Le soleil n'est pas encore levé quand nous arrivons au petit promontoire où je médite habituellement.  Et en plus, le temps est très nuageux ce matin, alors il n'y aura pas de beau soleil rougeoyant aujourd'hui, du coup, nous ne nous attardons pas.

Au petit ashram, nous croisons notre guide Shankar qui, fidèle au poste, commence à bien nous connaître. 

Nous bifurquons à gauche:

P1050504

 

 

Cette première partie nous est familière puisque nous sommes déjà montées jusqu'au pied de Shiva et la petite grotte. Mais passé la large pierre peinte du grand soleil, la véritable ascencion commence.

En levant la tête, le sommet est lui aussi dans les nuages

P1050489

Pas à pas, nous progressons en même temps que mon souffle s'accélère, que mon coeur s'emballe et que mon visage se colore. Parfois on a l'impression qu'une barre rocheuse se dresse devant nous et qu'il va véritablement falloir escalader la paroi.

Souvent je m'aide avec les mains en me tenant aux troncs d'arbres polis par les centaines de milliers de mains qui s'y sont accrochées avant moi. Heureusement que le temps est couvert car je dégouline et suis déjà cramoisie et je n'ose pas imaginer si en plus je souffrais de la chaleur...

En levant la tête, le sommet semble bientôt là mais toujours le sentier escarpé continue à grimper, encore et encore. Je fais de nombreuses pauses pour boire et reprendre mon souffle. Les herbes et les feuilles d'arbres perlent avec la condensation des nuages et moi avec ma sueur. 

Enfin, une petite esplanade permet de reprendre un dernier souffle avant les derniers mètres abrupts.

Vous voulez que je vous dise la vérité?.....j'en chie! ....

Il est 7h30 quand nous arrivons au sommet accueillis par le chant de mantras d'un ermite vivant dans sa cabane, son chien gardien des lieux et un singe.

Nous sommes au sommet d'Arunachala,  dans les nuages. Le sol est noir et glissant à cause des feux gigantesques allumés pendant 11 jours d'affilée lors d'une fête spéciale en Décembre.

 La vue est....comment dire...

P1050495bouchée!

Mais ce n'est rien. Comme dirait Dharma, le symbole de cette ascencion de cette montagne sacrée cachée sous les nuages est très beau. C'est comme la recherche de la Présence (ou de notre Soi profond)

Elle est toujours là, immuable mais simplement voilée par les illusions et les vrittis (fluctuations du mental)

Après avoir bu et mangé pour reprendre des forces, nous nous asseyons pour une méditation. J'avais amené un châle de peur d'avoir trop chaud, c'est pour me protéger du vent et du froid qui me gagne que je le mets sur les épaules et sur mon T-shirt trempé.

Tout à coup, moment magique, le ciel se troue laissant entrevoir le soleil venu nous faire un clin d'oeil.

P1050498

Sur le trajet, nous n'aurons croisé que 2 femmes dont une ayant fait l'ascencion pieds nus et un jeune homme.

Nous sommes prudentes sur la descente car les cuisses commencent à fatiguer.

Je termine donc mon voyage en Inde en beauté, puisque ce soir, c'est déjà l'heure de se diriger vers l'aéroport pour le retour en France.

P1050492

"Om namah Shivaya"

 

Posté par kinatha à 07:31 - Commentaires [7] - Permalien [#]


Concert à l'ashram

Hier soir, nous avons eu la chance de pouvoir assister à un concert vocal à l'ashram.

Malheureusement pour moi, j'avais oublié de remettre ma carte SD dans mon appareil photo, donc, je vais essayer de vous dépeindre la soirée en mots.

Après être allées manger des dosas (crêpe de riz) ou des onion uthapam (galette épaisse) dans un restau de rue indien,  nous sommes allées à l'ashram qui est en fête pendant 3 jours. Des tentures colorées ont été suspendues dans l'allée principale et il y a beaucoup de monde.

Nous nous installons dans la grande rotonde où va lieu le concert.

Face à nous, une estrade sur laquelle les 4 membres des " Chinmaya sisters" sont déjà assis en tailleur en train de peaufiner leurs derniers réglages.

A gauche, tout de blanc vêtu, avec une belle barbe noire, le joueur de bhajani naal, sorte de tambour qu'il a posé en travers de ses jambes afin de pouvoir taper la peau des 2 côtés.

Au centre, les 2 soeurs, portant de beaux sari moirés rose/orangé et bleu/vert sont en train de régler la tampoura électrique. C'est une sorte de bourdon qui va être présent pendant tout le concert et qui est la base de la musique indienne. Il forme un espèce de fond sonore par dessus lequel la mélodie va pouvoir se développer. Ce soir, 3 notes vont être égrennées en continu en descendant la gamme: do aigu , sol, do grave.

A droite, la troisième soeur acorde son violon à la tampoura. Elle le tient tête en bas, posé devant elle et elle en jouera de cette façon tout le long du concert.

Les morceaux interprétés sont des bhajans ou chants dévotionnels dédiés à Shiva, mais aussi à Sri Ramana Maharishi. Souvent, le violon commence seul, puis une des chanteuses commence à vocaliser. Elle finit sa phrase sur une note et sa soeur prend le relais. Parfois, on a l'impression d'un jeu d'improvisation entre les 2 à qui fera la plus belle arabesque vocale. Ensemble, elles marquent le rythme en tapant leur paume de main sur leur cuisse droite et sur le temps 6 et 8, elles retournent gracieusement leur main pour taper avec le dos de leur main.

Entre alors en jeu le percussionniste et je me sens transportée par les vibrations.La musique bat en moi. Par moments, c'est son tour aussi d'improviser et c'est un feu d'artifice rythmique.

La violoniste n'est pas en reste elle non plus car on dirait qu'elle mémorise chaque vocalise des chanteuses pour les reproduire à l'identique.

J'ai rarement assisté à un concert d'une si grande qualité.

C'était magnifique!

 

 

Posté par kinatha à 06:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 janvier 2018

Sur les pas de Ramana

Depuis une semaine, nous vivons au pied d'Arunachala, en face de l'ashram de Sri Ramana Maharishi qui est un grand guru indien qui se retira méditer 7 ans dans une grotte de la montagne sacrée et dont l'enseignement est basé sur la non-dualité. 

P1050482

 

Son regard me touche profondément et il me plaît chaque matin, de grimper comme lui sur la montagne et de méditer face au soleil levant...

P1050477

P1050473

Posté par kinatha à 11:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Girivalam

Lors de chaque pleine lune à Tiruvanamalai a lieu Girivalam, un pèlerinage autour de la montagne sacrée Arunachala. 

Nous nous sommes donc mélés à la foule pour cette marche de 14Km, pieds nus pour les plus vaillants ,qui rassemble des dizaines de milliers de personnes chaque mois.

Quelle expérience ! 

Nous sommes partis vers 18h, au coucher du soleil emportés par cette marée humaine, avançant à grand pas. Un flot ininterrompu de pèlerins remplissant la chaussée et autant prosternés devant tous les temples jalonnant le parcours.

La plupart marchent en récitant le mantra "Om nama shivaya" , d'autres se photographient avec en fond avec la montagne sacrée et la pleine lune

P1050451

 

Certains marchent en famille, assez silencieusement, tous portent leurs habits de fête. Une énergie euphorisante nous transporte et nous commençons le parcours sur les chapeaux de roues. Il y a tant à voir de tous les côtés: des vendeurs ambulants, des sadhus, des perruches tirant les cartes, des temples tous plus beaux les uns que les autres, la pleine lune qui monte progressivement au dessus d'Arunachala. ..

P1050459

P1050460

Mais, le temps de regarder à droite ou de prendre une photo... on a déjà perdu le groupe. Et par moments, cette foule peut être un peu anxiogène. 

Sur les côtés de la route, les marchants du temple sont là et on peut à loisir acheter du mala en rudraksha...à la moustiquaire, de l'assiette d'offrande pour le temple aux jouets en plastique made in China. ..

Parfois, j'ai l'impression d'une grande fête foraine et je suis sûre que je vais apercevoir à ma gauche, un stand de pêche aux canards!

Nous nous arrêtons manger des idly et parota (enfin, on croit avoir compris ce nom là) dans une gargotte familiale improvisée pour l'occasion au bord de la route

P1050467

Mais, il ne faut pas trop s'attarder car le chemin est encore long.

Sur le parcours des aveugles ou des hijras ou aravanis ( transexuels reconnus en Inde comme troisième sexe) font la manche.

Sur la fin du parcours, le rythme ralenti et le pas se fait plus "boiteux" (du moins pour ceux qui sont pieds nus) , la fatigue commence à se faire sentir.

Enfin, le grand temple pointe au loin et c'est la promesse de la fin proche de cette boucle incroyable. 

Il nous aura fallu un peu plus de 4h pour réaliser notre pèlerinage qui restera une expérience incroyable. 

P1050468

P1050455

Posté par kinatha à 06:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 janvier 2018

Brunch du 1er Janvier

Que font des français un 1er Janvier quand ils partent un mois à l'autre bout du monde?

Ils se retrouvent dans la seule patisserie/salon de thé français de la ville et commencent l'année par un bon petit déjeuner bien de chez eux.

Café, croissants, brioches, baguette beurrée, chaussons au pommes, chocolatines ( à oui, sauf qu'ici, les serveurs prononcent avec un léger accent :" pano-chocolat")

Tout le monde a trouvé son bonheur et tout était vraiment délicieux.

Bonne année à tous!

 

Posté par kinatha à 11:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]


31 décembre 2017

Images d'un dernier jour de l'année...

P1050388

P1050402

P1050405

P1050407

P1050413

P1050423

P1050426

P1050428

Posté par kinatha à 20:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 décembre 2017

Salle de yoga

Il est 17h, la guesthouse est calme, les unes sont en balade, d'autres à l'ashram pour la puja...

Je monte sur le toit avec mon (nouveau) tapis de yoga et je profite de la douceur enfin revenue pour faire quelques postures.

Quel beau décor...

P1050343

Je suis allongée les jambes repliées, pieds à plat sur le tapis, bras en croix.

J'inspire, et sur l'expiration je laisse mes 2 genoux descendre sur la gauche pendant que ma tête tourne vers la droite...

Et là, je vois un petit écureuil tenant une graine rouge dans sa bouche sauter d'un tronc de palmier à un autre...puis s'arrêter pour déguster sa friandise.

On ne voit pas ça dans toutes les salles de yoga!

Voici le plafond de la salle:

P1050345

Posté par kinatha à 13:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Boutiques

Ici, quand on rentre dans n'importe quelle boutique: magasin de tissus, de souvenirs, supermarché...on laisse ses chaussures à l'entrée...

C'est la première fois que j'achète du dentifrice pieds nus 😃

P1050357

Posté par kinatha à 13:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Histoire de serpent suite...

Ce que j'avais oublié de vous dire quand nous étions encore à l'hôpital Saranya c'est ma frayeur nocturne de la veillée de Noël. 

Nous avions prévu de faire un beau mandala après le repas du soir quand nous avons réalisé que nous n'avions pas beaucoup de fleurs fraîches. 

Immédiatement , je me suis proposée d'aller ramasser quelques fleurs de frangipanier dans le petit chemin derrière l'hôpital.

J'étais accroupie dans les feuilles mortes, en train de ramasser 4 fleurs dans le pan de ma tunique lorsqu'un jeune homme, m'a interpelé gentIllement 

"Madame, attention, à cette heure-ci, il y a des serpents"

"Ah bon? Vraiment?"

"Oui, oui, très dangereux! Vous devez uniquement marcher sur le chemin et avec une lampe-torche"

Ni une ni deux, je suis fissa rentrée à l'hôpital, le coeur battant, en imaginant la mauvaise rencontre que j'ai par chance évitée...

 

Posté par kinatha à 07:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

"God Shiva mountain"

Ce qui signifie: la montagne sacrée du Dieu Shiva

Ce matin, nous sommes remontés ( és car les maris d'Evelyne et Eva ainsi que sa fille nous ont rejoint hier) jusqu'au petit ashram sur la montagne.

Après avoir médité longuement au pied d'un arbre, je me lève pour remettre mes chaussures en regardant vaguement devant moi. Lorsque tout à coup....Une branche molle tombe....un branche molle?....qui maintenant remonte en se tortillant!!!...

La méditation aurait-elle eu des effets secondaires sur mon cerveau?....

Ah....mon dieu....c'est un serpent long et fin....comme je ne les aime pas...

Je m'empresse donc d'avertir le gardien du lieu: "il y a un serpent dans l'arbre"

Et là, il me répond avec un grand sourire en levant la tête au ciel:" don't worry madam, God Shiva mountain "

Ah, oui, je voyais pas les choses comme ça...mais, je suis quand même partie !

Posté par kinatha à 07:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]