Hier soir, nous errions dans Rishikesh, à la recherche d'un plan C. Nous avons tout naturellement atterri sur les marches d'un ghat avec une glace kulfi à la main(oui, le soleil est revenu) De là nous pouvions observer le rituel sacré que tout bon indien venant au bord du Gange doit accomplir: l'immersion dans l'eau sacrée.

Sur notre droite un homme en caleçons de l'eau jusqu'aux mollets appelle sa femme pour qu'elle le rejoigne pour le rituel. Il tient une lourde chaine métallique accrochée à la première marche du ghat car parfois, le courant du Gange peut être fort et emporter ses fidèles.

La femme ,elle, doit s'immerger toute habillée. Elle s'assied sur les marches et descend prudemment dans l'eau. Elle semble hésiter (il faut dire que c'est pas la température de la Méditérannée à Palavas au mois d'août). Elle s'asperge le visage, les bras, regarde son mari...qui lui dit quelque chose en hindi qui pourrait être du style:

"ah, ben maintenant que t'es là, faut y aller sans réfléchir ma cocotte, sinon on y est jusqu'à la Saint glin glin"

Alors, ni une ni deux, la voilà qui aggripe la chaine d'une main, se bouche le nez de l'autre et disparait toute entière dans l'eau, pour en ressortir avec un sourire jusqu'aux oreilles semblant dire: "je l'ai fait".

Tous deux s'immergeront plusieurs fois ensemble et boiront plusieurs gorgées d'eau sacrée.

(Bon, moi, je regarde, en me disant que si je fais ça, c'est bronchite et hépatite, voire mort garantie)

 

Ensuite, nous nous dirigeons vers la cérémonie Ârati au coucher du soleil. Je vous laisse admirer les photos. Nous avons même eu la chance de faire tourner le feu sacré face au Gange.

P1060015

P1060012

 

P1060020

P1060017

P1060021